« Papillon » ! Le nœud papillon peut-être ! Les papillons dans le ventre… pourquoi pas ! Mais la bernique ? Quel est le rapport avec le mariage ? Peut-être que dans une contrée lointaine, cela a une signification ?

En réalité, ces 2 charmantes petites bêtes qui ont piqués votre curiosité et vous ont peut-être amenés à venir visiter ce site (car vous en conviendrez, ça vous a un peu intrigué, non ?) évoquent le cadre de vie du Sud-Bretagne, le décor de votre futur mariage.
Bernik et Papillon, c’est une expérience photographique avec pour paysage les côtes rocheuses du bord de mer, les iles du Golfe, ce côté naturel entre Mer et Campagne du Morbihan et du Finistère-sud.

Je suis...

Philippe, né le même jour que Marylin Monroe, mais je vous rassure, pas la même année 🙂

Passionné de musique, de soul, de funk, de jazz, je me suis, dès mon plus jeune âge, essayé à de multiples instruments jusqu’à me rendre à l’évidence : j’ai plus de talent à poser un vinyle sur une platine que de jouer du trombone !

Puis l’Indiana Jones qui sommeille en moi s’est réveillé ! Partir à la rencontre de contrées inexplorées s’est imposé comme une évidence. Le tout premier voyage fut la Grèce avec un ami (à 18 ans, c’était déjà l’aventure) ! Contrairement à la musique, cette passion m’a amené plus loin, beaucoup plus loin, et ne m’a jamais quitté et, d’années en années m’a conduit sur les 5 continents.

C’est là que j’ai découvert la photographie. J’ai acheté mon premier appareil à Beyrouth, et ai compris très vite que la photo à la « japonaise », revenait très chère en pellicules ! Prenant un plaisir fou à capturer l’instant, capturer la vie, j’ai, quelques années plus tard décidé de me former, puis de me professionnaliser. Photographe est alors devenu mon métier.

Aujourd’hui, mon activité est scindée en 2 parties, la photographie institutionnelle et publicitaire (www.lepochat-photographe.com) et la photographie de mariage où j’ai la joie et la responsabilité de raconter votre histoire. J’y mets tout mon cœur et mon énergie, pleinement conscient de la valeur
personnelle et familiale qu’ont et auront ces images.

Retour haut de page